• Des jardins ouvriers aux jardins familiaux

    Ce fût une belle journée ! 

     

    Compte-rendusUne dizaine de participants ont suivi la visite du 28 mai qui a commencé à Valréas dans les jardins familiaux du quartier du Vignaresse. Un aménagement, d’un coût modeste, réalisé uniquement avec des matériaux « pauvres » : terre banchée *, bois de châtaignier, fer et réalisé en auto-construction, il y a 7 ans. In fine, un bel espace : sûrement parceCompte-rendus
    qu’il a été pensé par un architecte : Martin Drescher. Nous avons été invités par les jardiniers à visiter leurs plates-bandes, à découvrir leurs cabanes, leurs tonnelles, à échanger autour de leurs savoir-faire. C’était bon enfant et chaleureux !

    15 jardins d’environ 150 mètres carrés, un grand jardin pour une association d’insertion, des espaces communs et bientôt des aménagements pour les enfants, et une longue liste d’attente… Tels sont les éléments du bonheur pour nos jardiniers valréassiens.

     

    Compte-rendusLa deuxième partie de la journée nous a mené à Bourg St Andéol, tout près du Rhône dans une vaste zone dédiée aux potagers. Nous avons admiré l’art de la récupération de toute une zone de petits jardins, dans laquelle de toute évidence aucun élément neuf n’est jamais entré. Jardins de peu, certes, mais jardins bien structurés et productifs. Un peu pus loin, de plus grandes parcelles et une autre esthétique : clôtures neuves, cabanons de bois….

      

    Compte-rendus

    Compte-rendus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le pique-nique au bord de belle lône de la Grange écrasée a permis d’évoquer l’histoire de ces jardins, nés à la fin du dix-neuvième siècle dans le Nord de la France, avant de poursuivre avec une petite balade jusqu’au Rhône.

    Compte-rendus

     

    Le retour à St Paul a permis de flâner dans le quartier des jardins, ancien quartier nourricier pour les habitants du Centre ville et d’y admirer au-delà des courgettes et des salades, un petit patrimoine : cabanons, bassins, entourages de portes, qu’on aimerait voir préserver.

     Compte-rendus  Compte-rendusCompte-rendus

    La prochaine sortie potagère nous conduira, sans doute, dés l’automne prochain, aux jardins partagés des Coquillons, juste de l’autre côté du Rhône : une expérience vraiment intéressante, dans un paysage superbe avec la restauration de tout un petit patrimoine lié à l’eau : puits, rigoles, bassins de puisage, citernes.

    Bon été et arrosez efficacement mais avec modération vos courgettes et vos capucines !!!

    * terre banchée : terre argileuse tassée, compactée pour faire des murs.


    Tags Tags : , , , ,